PINK LADY

Au départ, entre vallée et piémont, une maison de village, à l'abandon.Le compartimentage ancien des murs porteurs du rez-de-jardin a été totalement supprimé pour obtenir un volume plus ouvert et plus libre.

Un monumental profil acier en "H", disposé dans le sens de la longueur, vient supporter la charpente en bois massif de l'étage et de la toiture. De structure, le profil devient escalier, formant la dernière marche avant d'atteindre le plancher de l'étage. Il supporte aussi le poids des Hommes.

Sous cette poutre d'acier, vient se glisser, un monolithe de béton planchette coulé en place qui dessine le reste de l'escalier.

Deux larges baies carrées sont créées dans la façade Est, comme deux grands yeux disproportionnés, ouverts sur le jardin et la lumière du matin. Profitant de l'épaisseur des murs de moellons de grès, une banquette en mélèze vient lier ses deux ouvertures côté intérieur.

L'ensemble des murs sont augmentés d'une épaisseur de béton de chanvre et d'enduits afin d'offrir un aspect de masse uniforme. Le sol minéral de l'espace extérieur est issu du concassage de tuiles défectueuses. La chaux et la terre-cuite, extraits et transformés à moins de 40km de là, sont déclinées intérieur comme extérieur, selon divers procédés traditionnels.




M: hello@dratlerduthoit.com
T : +33 (0)3 67 98 18 25
17, Rue de Rosheim
67000 Strasbourg - France