Boucle d’or

Non loin de Genève et ouverte sur le bassin lémanique, la maison est à la frange de son village historique. En surplomb, le terrain profite de murs de soutenement édifiés au fil du temps et d'un noyer centenaire.

Bien que la maison soit compacte et mesurée dans ses surfaces, la toiture a été étirée, débordant des façades pour s'inscrire dans la typologie des généreuses toitures des fermes locales et protégeant les façades principales des rudesses du climat.



Chaque façade présente une modénature singulière que vient fédérer une volumétrie simple enduite à la chaux et un soubassement en béton banché périphérique gérant la pente et les aménagements paysagers.

Depuis l'espace de vie intérieur, il est possible de profiter des vues offertes par les quatre façades. La façade Est regarde le village historique au travers de ses fenêtres aux dimensions domestiques. La façade Nord s'oriente par sa fenêtre de l'escalier en direction des crêtes jurassiennes et du Col de la Faucille surplombant le village. La façade Sud s'ouvre sur les Alpes au loin tout en se préservant des vues sur le cimetière attenant à la parcelle. Enfin la façade Ouest s'ouvre largement vers l'espace de vie extérieur protégé par le débord de toiture. La fenêtre en double hauteur rappelle l'archétype de la grande porte de grange attenante à l'entrée de la maison.



Le débord est soutenu par une charpente bois soulevant une panne volante par le biais de consoles réparties sur toute la longueur de la façade. À la manière d'un corbeau en pierre, le soubassement en béton vient s'élever et s'épaissir pour réceptionner ces consoles. Il y'a là, l'expression lisible des des forces qui se transfèrent vers le sol.


Crédit photo : Julian Raia

M: hello@dratlerduthoit.com
T : +33 (0)3 67 98 18 25
4, Quai Saint-Thomas
67000 Strasbourg - France